Bienvenue : S'identifier |  Créer un compte
 
 
Providenz sur facebook
Providenz sur facebook
Introduction
Imprimer le produit
Envoyer par mail
La religion dans Providenz est un élément clé pour la compréhension du jeu et de son contexte.

Il faut donc savoir et le joueur doit en être pleinement conscient que le religieux fait partie intégrante de la vie de tous les jours du Viking.

Celui-ci prie en effet tous les jours (il ne vous est pas demandé de prier tous les jours avec votre joueur, mais ayez en tête que cela doit être une action courante) et le monde religieux interfère de manière indirecte presque tous les jours et dans le quotidien du viking.

En gros, la règle de vie du viking en ce domaine est très simple: il s'agit de se demander si l'action envisagée va satisfaire ou au contraire mécontenter le/les dieux.

Dans les faits les interventions direct du/des dieux sont inexistantes, au grand maximum peut on en voir un signe dans des rêves ou des songes étranges et extrêmement réalistes, ou bien encore cela peut être le fait des augures, ces hommes capables de lire les messages des dieux dans un envol d'oiseaux.

Le/les dieux sont bien plus présents par l'entremise de leur dogme et de leur éventuelle hiérarchie présente sur terre.

Mages et prêtres sont là pour relayer les messages du/des dieux et œuvrer pour leur grandeur.

Mages et prêtres sont particulièrement respectés car ils sont les représentants du/des dieux sur terre, ceux capables de canaliser l'énergie divine, se manifestant pour les pouvoirs magiques que leur confère les dieux.

Plus un dieu a de croyants, plus il est puissant, plus les croyants prient, plus le dieu en question est puissant. Et au contraire, si les fidèles ne prient pas, le culte s'affaiblit et ses serviteurs n'auront plus l'énergie magique que leur confère habituellement le/les dieux.

C'est aussi simple que cela, et c'est surement là la manifestation la plus tangible des dieux.

C'est un don qui doit être apprécié du commun des mortels à sa juste valeur car soigner un homme est une chose peu aisée, qui plus est, souvent dispensatrice de beaucoup de force et d'efforts pour qui n'est pas mage ou prêtre.

La religion est donc un, si ce n'est LE pilier de notre civilisation viking.
Answald
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le panthéon d'Answald est le panthéon historique de la civilisation.

C'est la religion officielle et la plus structurée. Elle est très respectée car elle a permis de sauver quantités de choses et de connaissances. Certains néanmoins la considère responsable de la plupart des malheurs survenus depuis la mort de l'élu.
L'Answald en lui même reste une création récente, ou plutôt et ce qui conviendrait mieux pour définir le panthéon, c'est une réaction très pragmatique des croyants des différents cultes, des survivants donc, afin de mettre fin aux problèmes de civilisation connu par les viking.
La révélation d'Answald a donc été motivée par le fait de mettre fin aux guerres de religion entre les différents cultes et surtout de créer une entité capable de rassembler enfin devant la menace imminente, le Ragnarok de la légende pour certains, constitué par l'arrivée des fils de la nature.
Le culte est très rigoureux sur tout ce qui concerne les dissensions et son dogme est très clair sur le sujet, l'unité est son message, ceux qui contreviennent à cela sont très mal vu, l'individualisme n'est donc pas en odeur de sainteté dans la religion de l'Answald.
Le culte a connu un succès certain car il a enfin répondu à une des attentes du peuple, la paix interne, les moyens de lutter contre la menace.
Chaque dieu fait parti d'un ensemble, le viking a un dieu de prédilection qu'il prie et privilégie mais au quotidien, il prie les autres dieux selon les circonstances de la vie.
Ainsi, un guerrier dont le dieu de prédilection est Tvang (très logiquement mais tous les guerriers sont loin de croire tous d'abord en Tvang) lors de la naissance de son enfant peut très bien prier pour sa survie, pour cela il prie Jarta.
S'il joue aux dès dans une taverne, un homme adressera une courte prière à Mynt, le dieu du commerce de la bonne fortune.
Si les conservateurs des anciens cultes sont tolérés, ils ne sont pas vraiment bien vu au sein de l'Answald, mais de manière contradictoire, certains conservateurs sont bien intégrés au clergé de l'Answald, de manière assez étrange...
Quand à l'Halvor … l'église Answaldienne n'a, pour l'heure, pas de position bien définie.
Son dogme d'unité a poussé à un rapprochement mais les Answaldiens répugnent à reconnaître cette religion sur laquelle ils ont de lourds soupçons en raison du manque de clarté dans son dogme et ses buts, ce qui ne reste que leur propre opinion. Enfin et surtout, ils considèrent les
Halvoriens des origines comme des traîtres, des faibles ayant préférés se détourner de leurs dieux dans l'adversité alors que c'était justement là, l'épreuve suprême des dieux, le Ragnarok.

Les adeptes des anciennes religions :

Intimement lié à l'Answald car priant les mêmes dieux, se sont les hommes réfractaires à tout changement qui, sans renier l'Answald préfèrent continuer à prier leur dieu et ce contre vent et marée.
Ils sont minoritaires à l'heure de l'exil, se sont des personnes très conservatrices voir extrémistes qui considèrent que l'Answald a dénaturé le message de l'élu.
La mouvance n'en est pas vraiment une puisque chaque culte a son indépendance comme par le passé et ils continuent à considérer les autres cultes comme une menace.
Qui plus est, certains, au delà même des cultes, reprochent à l'Answald de rejeter le message de l'élu avec une unité qui n'est qu'empirique et ne repose sur aucun message divin.
Il s'agit donc plus d'une nébuleuse, certains évoluant même dans le clergé de l'Answald à des postes bien précis. D'autres préfèrent n'en faire qu'à leur tête.
Quand à leur position vis à vis d'Halvor … inutile de dire que si pour eux Answald a une légitimité douteuse, Halvor n'est pour eux qu'une secte de nuisibles, pour les plus extrémistes, c'est même une nuisance à éliminer à tout prix, un ramassis d'ordures et de traîtres indignes de survivre.
Halvor
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le panthéon d'Halvor a vu le jour sur le continent maudit, au milieu de l'adversité, en réaction au reniement du panthéon d'Answald par de nombreuses personnes.
Sa philosophie n'est pas basée sur des Dieux mais sur une entité aux multiples visages qui encourage à croire en soit même. Cette entité ne devient qu'une projection de soit même, ainsi les croyants d'Halvor aussi appelés parfois les non croyants, se regroupent par affinité. Ils partagent la même conviction et le même libre arbitre. Halvor étant à l'image du croyant, le bien comme le mal peut en ressortir ... comme le choix entre pile et face sur

un lancé de pièce ...

Un adepte d'Halvor ne prie pas mais médite, il médite à la grandeur de ce monde, à son libre arbitre.
Tout comme un prêtre d'Answald, un mage va pouvoir utiliser la puissance de cette croyance et ses méditations … pour se voir conférer un pouvoir, la magie.
Libre à lui de l'utiliser aux fins que bon lui semble.
Halvor est une croyance qui rejette les anciens dieux qu'elle considère comme une religion surannée et dépassée, ce que le passé a déjà démontré dans son incapacité à régler les problèmes de religion et surtout, par la suite, l'épineux problème des fils de la nature.
L'Halvor prône donc la simplicité en une croyance unique où la liberté de l'individu prime ainsi que son épanouissement personnel.
L'Halvor a cependant d'abord été un échec car après un engouement certain et le ralliement de nombreux adeptes, l'Halvor est en effet une religion plus tournée vers le menu peuple, l'Halvor a été jusqu'à devenir quelques mois la religion dominante sur le nouveau continent.
Hélas, elle a très vite subit de plein fouet une guerre de religion ayant entrainé la mort de ses principaux adeptes.
Le dogme prônant la liberté, notamment celle de faire le bien ou le mal, l'Answald alors en pleine reconstruction n'a que peu apprécié le côté « mal » et n'a pas cherché à aller plus loin quitte à simplifier à outrance le dogme jusqu'à le dénaturer..
Pour beaucoup d'Halvor, il est cependant clair que les Answaldiens ont réagi car ils perdaient la prédominance religieuse sur ce nouveau continent et qu'il ne s'agissait là que d'un prétexte.
Après, la question reste la même, certains adeptes de leur propre rang n'en ont ils pas profité pour dénaturer le dogme de base... ou tout simplement faire n'importe quoi.
Par la suite, les Halvor survivants n'ont pas réussi à vivre ensemble et le culte s'est peu à peu effrité alors que l'Answald au contraire se réorganisait après sa prise de conscience.
Les adeptes d'Halvor se cachent aujourd'hui, même si ils ne sont plus forcément menacés directement. Néanmoins le culte est toujours présent et ne demande qu'à refleurir à nouveau mais le manque de cadres et de guides dans un culte ayant toujours prôné la liberté pose un sérieux problème.
Hemlich
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le dieu de l'ombre
Au dos de chaque homme,
son ombre.
Nous sommes là.

dicton populaire
Jartä
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le dieu de la compassion

Douce Järta nous sommes là,
Pour donner paix aux hommes
Pour donner joie au peuple.
Qu'à travers nous, ils te soient liés
Reconnaissant de tes bienfaits.
Mynt
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le dieu de l'intérêt pécunier
Une pièce de plus qui s'ajoute,
Un pièce de moins vers la banqueroute,
Le pouvoir ouvre ses portes
Aux quidams de notre sorte.

dicton populaire
Regel
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le dieu de la loi

Lui, Juste et Impartial,

Rempart contre le mal,

Il fut pour nous l’Unique.

Revêtons sa tunique

Pour qu’à jamais Sa Loi

S’applique par nos voix.
Tvang
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le dieu de la violence

Le premier il était, à crier au monde sa rage de vivre
Le premier il devint, à la mort de son père
Le premier il sera, et le monde l’adorera.
Les prières
Imprimer le produit
Envoyer par mail
« Sol do mi, sol do mi, sol do mi »

un prêtre anonyme