Bienvenue : S'identifier |  Créer un compte
 
 
Providenz sur facebook
Providenz sur facebook
Vie sociale
Imprimer le produit
Envoyer par mail
La justice

La loi viking se limite à un ensemble de coutumes et tabous tentant de canaliser une société portée à aller toujours plus loin.
Dans l'Answald la justice est l'affaire de Regel. Il s'agit là de la justice courante, la justice concernant la vie de tous les jours.
Pour les cas les plus graves ou les affaires d'état, le conseil du Jarl se réunit en un THING et comprend les hommes les plus importants du royaume qui, sous l'office du magistrat de Regel désigné, officie et rend sa justice.

Il est à noter une certaine sévérité chez les deux cultes en ce qui concerne le vol. Cela peut aller d'une forte amende, mais le plus souvent on se "contente" de couper la main par lequel le larcin a été commis, jusqu'à la pendaison, la marge entre les trois est parfois bien faible.

Wergeld

Notion très importante, les vikings étant des gens très pragmatiques et ne cherchant pas à tuer une personne qui, finalement, est indispensable pour le clan. On cherche donc à tout prix un accord, et non une punition.

Le wergeld, littéralement « prix de l’homme », est une somme d’argent demandée en réparation à une personne coupable d’un meurtre, ou d’un autre crime grave. Le montant du wergeld en cas de meurtre dépendait assez largement du rang social auquel appartenait la victime.
À titre indicatif, voici quel était le « tarif » (en sous d'or) pour meurtre:

homme de 15 à 20 ans : 200 sous
homme de 20 à 50 ans : 500 sous
homme de 50 à 65 ans : 350 sous
homme de plus de 65 ans : 200 sous
garçon de 1 an : 60 sous
garçon de 4 à 6 ans : 80 sous
garçon de 10 ans : 100 sous
garçon de 14 ans : 140 sous


- us et coutume (bijoux / habits)

Classes sociales et fonctions

Il y a trois classes sociales:

- Les jarls (seigneurs) et kong (rois)
- Les karls (hommes libres)
- Les thralls (esclaves).

Les deux premières catégories sont assez simples à définir. Pas d'hérédité dans ces titres intrinsèquement parlant, car le statut social dépend des richesses possédées, et donc portées sur soi (les vêtements sont une marque indiscutable de ce statut, les bijoux en sont le ferment).

Un karl marchand peut donc, une fois fortune faite par un bon coup, devenir jarl... et tout perdre au jeu et redevenir karl, voir thrall.

Car les esclaves (thrall) ne sont pas des étrangers mis en esclavage, mais des vikings qui ont été obligés à cause de mauvaise fortune ou de leur condition trop modeste d'abandonner leur liberté. Être thrall est donc un geste commercial et un viking la perd souvent pour un temps déterminé. N'imaginez pas de système compliqué et d'esclaves enchaînés.

La liberté est donc une richesse comme une autre, monnayable et hypothécable.

C'est un acte volontaire et souvent le karl soumis à une dette d'honneur ou une dette d'argent trop grande décidera de devenir thrall (donc au service) de son débiteur.

Il existe une exception à cela: les prêtres et les mages.
Ils ont une haute fonction au sein de leur communauté qui fait qu'ils sont à part sur ce point là, ce ne sont pas pour autant des intouchables, loin de là.

Les Etrangers


A savoir que même un étranger peut devenir un karl voire un jarl s'il est habile dans al société viking, car le racisme en tant que tel n'existe pas. C'est une société extrêmement pragmatique donnant aux personnes efficaces les grades les plus élevés.

Pas une société de fainéants!!!

Habits et bijoux

Vêtement féminin :

Le vêtement féminin se compose d'une chemise longue en fibre plate (lin, chanvre), avec ou sans manches, dont le col peut être fermé à l'aide d'une petite fibule. Sur cette chemise, la femme porte une robe chasuble en laine bouillie, de forme tubulaire ou fendue sur le côté. Cette robe est agrafée à la hauteur des épaules par une paire de fibules. Généralement, ces fibules sont de forme ovale, mais on en trouve des rondes ou à la forme d'une tête d'animal, selon les modes régionales.

La robe est habituellement recouverte d'une cape qui est de forme soit rectangulaire, soit semi-circulaire. Elle est tantôt portée comme un châle, tantôt étendue sur les épaules, et elle peut être ornée d'un galon brodé ou d'une bordure de fourrure. La cape est agrafée sur le devant à l'aide d'une fibule, cette dernière ayant des formes très diverses. Enfin, il existe des capes ou des manteaux de cuir.

Les coiffures féminines les plus courantes sont le foulard noué derrière la tête et le bandeau, qui est souvent brodé de motifs divers. Pas obligatoire, les femmes pouvant être également têtes nues.

Vêtement masculin :

Ses principaux éléments sont les culottes, la chemise de corps, la blouse et la cape.

Les culottes sont tantôt longues et étroites, tantôt larges et bouffantes, et elles peuvent être attachées sous les genoux. Les culottes larges réclament le port de bas, maintenus par des agrafes ou des lanières. Ces dernières culottes sont vraisemblablement un costume d'apparat

La chemise de corps en lin est toute simple, tandis que l'échancrure de la blouse est fermée à l'aide d'une petite fibule.

La blouse est en général mi-longue et droite mais un autre type est plus large et muni d'une ceinture. Les blouses peuvent être décorées de galons tissés en damier avec des fils d'or et d'argent ainsi que de motifs brodés, elles patientent parfois des rangées de boutons et que certaines d'entre elles sont en soie.

La blouse est recouverte d'une longue cape qui est attachée sur l'épaule droite ou sous le bras à l'aide d'une fibule le plus souvent une fibule penannulaire. La cape peut être décorée de galons et bordée d'étoffes ou de fourrure. Afin d'assurer une meilleure protection contre le froid, le vent et l'eau, la cape est parfois doublée d'une étoffe de laine, voire matelassée de duvet. De surcroît, on utilise d'épaisses capes de cuir.

Différentes coiffures sont d'autre part en usage, aussi bien des bonnets de laine que des chapeaux.

Bijoux
Les bijoux jouent un rôle absolument clé dans notre monde.
Il faut savoir que les viking en sont très friands et que cela est indice de réussite et de puissance pour eux.
La philosophie est très simple en ce domaine, plus c'est gros, mieux c'est ... mais la qualité a aussi son importance.
L'or est le métal jouissant du plus grand crédit, vient ensuite l'argent et enfin le bronze, les autres métaux ne sont que broutilles pour le joaillier.

L'AMBRE est la pierre précieuse conférant autorité, sagesse et fécondité, c'est LA pierre des vikings, celle sans laquelle on ne peut devenir un Jarl respecté.
Elle est rare et extrêmement difficile à trouver, on a d'ailleurs jamais pu retrouver un seul gisement depuis l'exil, c'est pour l'heure ... une ressources perdue.
Diamant, émeraude et rubis viennent ensuite, mais clairement un ton en dessous de ce que représente l'ambre pour les vikings.

Enfin, dans l'ensemble des bijoux, la fibule reste le bijoux clé, le bijoux roi. C'est le bijoux viking par excellence.
Avoir une fibule sertie d'ambre, c'est quasiment être un Kong, un roi.
La torque vient juste après alors que chez les femmes on constate une certaine mode pour tout ce qui concerne la coiffe.

Chez les jeunes gens, si tôt sa première arme acquise, bien souvent il s'agit de l'arme du père en héritage si celui-ci est décédé, si ca n'est pas le cas, ce dernier s'arrange toujours pour payer son arme au guerrier en devenir, ce qui laisse le champs libre aux jeunes hommes pour s'acheter leur premier bijoux: une torque ou une fibule en or.